Blackwater, tome 1: La crue

La série phénomène du printemps et de l'été 2022.

Composée de six tomes, cette série publiée en 1983 aux États-Unis vient d'être traduite, éditée et publiée en France par la maison d'édition Monsieur Toussaint Louverture.


Pour ménager le suspense de ce roman feuilleton, chaque tome est paru à deux semaines d'intervalle entre le 7 avril et 17 juin 2022.

C'est ainsi que je vais découvrir l'histoire du 21 juillet au 29 septembre 2022 et vous partager mes retours de lecture.



Blackwater, tome 1: La crue



Résumé -

Alors que les flots sombres et menaçants de la rivière submergent Perdido, une petite ville du sud de l’Alabama, les Caskey, une riche famille de propriétaires, doivent faire face aux innombrables dégâts provoqués par la crue...


Une ville



Trois familles



Mon avis -

Chose rare, c'est pour la couverture, magnifique que j'ai choisi de lire ce roman. Puis très vite, la série est devenue phénomène, il y a eu des ruptures d'édition. Et finalement je suis parvenue à acheter le tome 1 chez ma libraire de quartier mi-juin lors de la parution du dernier tome.


Passé le prologue j'ai eu un peu peur de m'être emballée et je me suis demandé pourquoi la série faisait tant de fans parmi les lecteurs. Mais très vite je suis rentrée dans le roman.

Dès le prologue et son apparition dans la chambre d'hôtel, on comprend que l'élément fantastique du roman est Elinor Dammert. Cette séduisante jeune femme apparaît dans la petite ville de Perdido, ravagée par la crue du siècle parmi des villageois hagards suite aux intempéries.

1919, Alabama, la ville est tenue par trois riches familles et des familles noires à leur service. Ségrégation, non-dits, secrets, jalousies, vengeances, le climat est pesant et assez sombre.

Le roman repose sur le quotidien du clan Caskey et l'irruption d'Elinor dans leur famille. Qui est-elle ? Que veut-elle ? Sauve-t-elle la famille Caskey ou les mène-t-elle à leur perte ?


Alors pour moi jusqu'à la moitié ce tome ne méritait que mais l'action s'accélère et la tension est palpable entre les trois femmes Caskey : Mary-Love, Genevieve et Elinor. Ce sont les passages fantastiques et le climat pesant qui me font mettre . On ne sait si le danger va venir de la mystérieuse Elinor ou de cette famille sombre presque monstrueuse.


Je suis impatiente d'ouvrir le tome 2. Mais il me faudra plus pour que je considère effectivement la série comme l'incontournable de l'été.


Le travail des couvertures est magnifique.



Rendez-vous dans deux semaines pour le tome suivant.

N'hésitez pas à laisser vos commentaires si vous l'avez lu.


Callie

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout